Questions - Réponses

Coaching


Le coaching c'est quoi ?

Le coaching est avant tout un accompagnement individuel ou collectif, basé sur une demande émanant d'un client. À partir de la spécification de celle-ci, le client aidé par son coach, défini un objectif qui va constituer le fil conducteur de l'intégralité du processus de coaching qui s'étale sur plusieurs séances. Ces dernières sont des espaces d'échanges au cours desquels le coach questionne tantôt son client et lui propose tantôt, des exercices de réflexions. La finalité de cette démarche consiste à ce que le client parvienne à trouver une ou plusieurs solutions endogène(s) c'est-à-dire qui provient de lui-même, qui correspond(ent) à sa problématique, de sorte à ce qu'il puisse atteindre son objectif. Il est question de s'engager dans une logique de réussite d'une évolution personnelle et/ou professionnelle, en développant ses potentiels et ses stratégies et en exprimant son entière singularité. Le coaching repose sur plusieurs principes : le premier est la responsabilité, du coach d'une part dans son engagement en tant que professionnel dans l'accompagnement, et d'autre part celle du client dans l'implication et la participation au coeur même du processus. Le second est l'action, c'est-à-dire qu'au-delà des échanges verbaux lors des séances de coaching, le client met en place en collaboration avec son coach, des plans d'actions qui favorisent l'avancée du processus et consolident intrinsèquement les fondations du succès vis-à-vis de l'objectif. Un troisième principe d'ordre temporel, présuppose comment un changement, une évolution ou un développement est possible dans l'ici et le maintenant avec les ressources dont dispose le client. La logique de sens par rapport à l'objectif résume le quatrième principe. Il s'agit de prendre en considération un parfait alignement entre le but du client et son identité en tant qu'individu. Le cinquième principe introduit la notion d'intelligence adaptative, du coach d'une part vis-à-vis de son client pour ajuster une guidance personnalisée, et du client d'autre part qui va travailler sa souplesse intellectuelle pour préparer et agencer le parcours qui le mène à son but final tout en s'harmonisant avec les changements qui l'incombent. Enfin le sixième et dernier principe invite le client à s'autonomiser au fur et à mesure du processus. Il est question de renforcer les capacités individuelles et autonomes du client et que les idées, les solutions, les plans d'actions, proviennent de lui-même. Le coach joue un rôle de réflecteur de conscience mais ne fera jamais rien à la place du client.

Quelle est son origine ?

Historiquement, la pensée réflexive et autoréflexive si chère au coaching nous provient des philosophes de la Grèce antique. Que ce soit Socrate et sa maïeutique, ou bien Plutarque et l'importance de l'écoute, en passant par le renoncement à tout ce qui ne contribue pas au changement selon Épictète, la priorité aux talents et aux plaisirs selon Épicure ou encore l'équilibre entre actes, pensées et émotions pour Aristote ; les prémisses du coaching nous proviennent de très loin dans le temps. Plus récemment, les années soixante du XXème siècle ont vu naître le rôle de répétiteur dans le monde du théâtre et du cinéma. Il consistait à entraîner les acteurs. Dans les années soixante-dix, un expert en tennis et en golf Timothy Gallwey, fonde les bases du coaching à partir de son rôle d'entraineur de sportif de haut niveau. Les premiers coaching de dirigeants d'entreprise voient le jour dans les années quatre-vingt. Le coaching se répand dans la sphère managériale et chez les particuliers depuis le début du XXIème siècle. Il puise dans plusieurs discipline des sciences humaines (psychologie, comportementalisme, cognitivisme, systémique, sociologie, etc.). Etymologiquement, le terme "coaching" provient d'un petit village Hongrois nommé Kocs où des grande diligence nommée Kocsi ont été créées.au XVème siècle. Un siècle plus tard le terme "coche" en France et "coach" en Angleterre désignent tous deux, une voiture tirée par des chevaux. Ce n'est qu'à la fin du XVIIIème siècle que le terme "coaching" apparaît pour représenter un sport dans la haute bourgeoisie anglaise consistant en une course d'attelages. "Coach" est associé au langage de la conduite et signifie "conducteur". À notre époque, "to coach" signifie motiver, préparer, entrainer, accompagner, conduire, transporter. La terminaison en "ing" de coaching représente dans la langue anglaise, le passage à l'action.

Ça sert à quoi ?

Le coaching est une discipline humaniste qui permet à tout un chacun de prendre du recul sur soi pour appréhender une situation ou un contexte de vie personnelle ou professionnelle. Il permet de clarifier une demande initiale afin de la transformer en un objectif concret et pragmatique. Il offre la possibilité de se projeter dans un avenir de réussite afin de déterminer les étapes qui ont permis de l'atteindre, en tenant compte de la situation présentement vécue par le client, versus celle qu'il désir vivre idéalement. La finalité d'un processus de coaching est de favoriser l'atteinte d'un objectif tout en permettant au client d'être valorisé dans ses potentiels, son identité, son autonomie et sa responsabilité. Son champ d'application est vaste à tel point qu'on peut faire appel à un coach dans le monde de l'entreprise, de l'éducation, du sport, de la culture, de la politique, etc. et aussi à des fins de développement personnel. Vous trouverez quelques exemples de thématiques pour lesquels vous pouvez faire appel à un coach, d'une part dans le cadre d'un coaching de vie ou de développement personnel en cliquant ici, d'autre part dans le contexte d'un coaching scolaire en cliquant .

Ça s'adresse à qui ?

Le coaching s'adresse aux particuliers majeurs de tout âge et de toute catégorie socio professionnelle dans la situation du coaching de vie ou de développement personnel. Le coaching scolaire, concerne quant à lui les étudiants, lycéens et collégiens ainsi que les membres des équipes pédagogiques. Une capacité de réflexion et une certaine maturité sont requises. Le coaching s'applique aussi dans le cadre de la gestion d'une équipe aussi bien dans une organisation (entreprise, association, administration publique, etc.) que dans le milieu sportif (équipe de foot, de rugby, de natation synchronisée, etc.), culturel (troupe de théâtre, équipe de caméramans, équipe de maquilleurs professionnels, etc.), politique (équipe de gestion de campagne, équipe électorale, etc.). Les managers sont aussi des consommateurs de coaching ainsi que les organisations de tous les horizons. 

Quel est son champ d'application ?

À la lumière du coaching individuel ou de développement personnel, on retrouve les thématiques suivantes dans le périmètre d'action d'un processus de coaching : atteindre un objectif personnel ou professionnel, prendre une décision, réussir une transition de vie ou de carrière, améliorer sa confiance en soi et son estime de soi, gérer le stress, développer ou acquérir une compétence, le renforcement ou la construction identitaire, l'équilibre entre vie professionnel, personnelle, familiale et sociale, clarifier une situation, appréhender un changement avec sérénité, renforcer son système de valeur, etc. En ce qui concerne le coaching scolaire, il permet d'aider à développer confiance en soi, autonomie, organisation, méthodologie, motivation, responsabilisation et autres compétences. Il favorise l'activation des ressources et des potentiels, aide à gérer le stress ainsi que la pression sociale et/ou familiale. Il offre non seulement l'avantage de se préparer à un examen, à la recherche d'emploi afin d'en influencer la réussite, mais aussi de changer son rapport à l'échec et au jugement tout comme aider dans la détermination d'une orientation, etc. Dans le cadre d'un coaching d'équipe,, les demandes peuvent concerner l'augmentation de l'efficacité, des performances, de la cohésion, de la qualité des relations, de la créativité, de l'intelligence collective ; tout comme optimiser les processus d'échanges, construire une vision et un système de valeur commun ou encore acquérir des nouvelles compétences et apprentissages. Le coaching de manager englobe le développement dans la prise de décision, le courage, la communication, le sentiment de légitimité, le leadership, la gestion du stress, la prévention des risques psychosociaux, la capacité à fédérer, etc. Dans le monde des organisations, le coaching trouve sa place dans la construction (analyse, élaboration, application) de stratégies et de scénarios de réussite à court moyen et long terme, l'optimisation de la productivité, des potentiels, de la compétitivité, de l'organisation, du management, de la pérennité, etc, dans le développement de la confiance dans les périodes de transition, de crise, etc tout comme l'adéquation entre les objectifs des dirigeants, des équipes et de l'organisation.

Comment cela se déroule et fonctionne ?

La première étape consiste en ce que le coach détermine si la demande du client entre bel et bien dans le champ d'application de sa discipline. C'est la raison pour laquelle il y a systématiquement un entretien préalable à la mise en marche d'un processus de coaching. Au cours de cet entretien, le client évoque sa demande, si celle-ci peut faire l'objet d'un accompagnement par le coach, alors ce dernier abordera les modalités administratives (contrat de coaching, planification des séances, etc.), éthiques et déontologiques mais aussi financières. En revanche si la demande ne rentre pas dans le périmètre des compétences du coach, il peut éventuellement orienter le client vers un autre professionnel adapté. Lorsque le client s'engage par la signature du contrat de service dans le processus de coaching, il va passer par différentes étapes telles que la clarification de sa demande, l'exploration du contexte de celle-ci, la détermination et la formulation d'un objectif, la découverte du contexte de cet objectif c'est-à-dire comment cela se passe quand il est atteint, et quelles étapes sont nécessaires pour y parvenir, puis il sera question d'étudier les ressources et les obstacles, les croyances, les valeurs, les besoins, les limites et les parasites, etc. La possibilité de déterminer des options dans l'élaboration de solutions et de plans d'actions, constitue la suite du processus qui abouti sur leur concrétisation. Un renforcement de la motivation et de l'engagement vient parfaire l'étape précédente. Le processus se clôture avant la prise de congé, sur une synthèse co-construite qui permet d'envisager la suite des évènements dans une perspective d'ouverture. Au cours de l'ensemble de ces étapes le coach s'assure d'une part de la sécurité écologique du client, c'est-à-dire des conséquences positives dans sa vie et de leurs impacts sur son environnement plus ou moins proche ; et d'autre part de sa sécurité ontologique c'est-à-dire de son être entier et donc vis-à-vis de son système identitaire. Le coach utilise principalement l'art du questionnement au cours des différentes étapes citées précédemment, il peut en parallèle utiliser d'autres outils issus de différents courants des sciences humaines telles que la PNL (programmation neuro-linguistique), la Gestalt, les Constellations, etc., du moment que cela sert les intérêt du coaching et du client, et que cela respecte les principes directeurs.

Combien de temps ça dure ?

Une séance de coaching dure en moyenne entre une heure et une heure et demi. Un processus de coaching comprend quant à lui plusieurs séances dont le nombre est déterminé en amont de la première séance au cours de l'entretien préalable et donc avant la signature du contrat. Ce dernier, précise le nombre de séances déterminé par le client à partir des questions posées par le coach. Généralement, six à douze séances sont nécessaires pour accomplir un processus de coaching complet. Néanmoins, parfois certaines personnes arrivent avec un objectif claire dès le départ, et ont simplement besoin d'un léger coup de pouce pour se lancer dans l'action. C'est pourquoi il arrive parfois qu'un processus de coaching contiennent moins de six séances. L'entretien préalable est donc primordiale pour déterminer en combien de séances le client désire être accompagné.

Est-ce que c'est réglementé ?

Il n'existe actuellement pas de règlementation comme l'on peut trouver chez les médecins par exemple avec leur ordre. Toutefois, le métier de coach s'est professionnalisé au fil du temps grâce notamment à des associations et des fédérations telles que l'EMCC (European Mentoring Council & Coaching) et sa filiale française l'AEC (Association Européenne de Coaching), la SF Coach (la Société Française de Coach), etc. Ces organisations ont non seulement créé des labels de certification et d'accréditation pour les coachs en exercice, elles ont aussi permis la reconnaissance du métier de coach par le ministère du travail. Cela a donné naissance au titre professionnelle d'un niveau de master, classé au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Tout coach professionnel qui se respecte et qui respecte sa clientèle, vous parlera d'éthique et de déontologie. C'est un élément indispensable pour poser le cadre d'une relation entre un client et un coach. De plus un contrat de service permet d'entériner l'engagement des deux parties (le coach et le client) et les responsabilités qui incombent à chacune d'entre elles. Le métier de coach s'auto-règlemente à la mesure où l'usage du terme "coaching" dans des contextes qui sont parfois douteux et qui nécessitent une vigilance plus accrue, est de plus en plus utilisé.

Quelles sont les contre-indications ?

Parmi les éléments incontournables à évoquer pour répondre à cette question, l'implication, l'engagement, la responsabilisation et l'autonomie viennent en tête. Un client qui veut atteindre un objectif et qui n'est pas motivé pour cela n'a aucun intérêt à solliciter l'aide d'un coach sauf s'il souhaite d'abord travailler sur sa motivation. S'engager dans un processus de coaching signifie être un acteur clé de sa réussite, en ce sens cela suscite une quantité d'énergie à investir pour y parvenir. Celui ou celle qui espère par ailleurs, trouver chez un coach l'image d'un sauveur, peut tout de suite oublier cela car le rôle du coach est de favoriser l'autonomie du client. Il joue un rôle de miroir de la conscience tant il réfléchit autant que peut se faire, les propos, les attitudes, les idées, les croyances, les freins, les stratégies, les patterns, etc., du client. De plus, on ne peut pas forcer la main à quelqu'un pour entrer dans un processus de coaching, cette décision doit être en effet prise en conscience par celui ou celle qui en éprouve le besoin. Pour ceux et celles qui pensent que le coach joue un rôle de conseiller, sachez qu'il n'en est rien. Le coach favorise l'émergence d'une solution qui provient du client (endogène) tandis qu'un conseiller propose des solutions qui ne proviennent pas du client (exogène). Le coaching ce n'est ni de la formation, ni du mentorat, ni de la thérapie. Il n'est nulle question de guérir un symptôme ou de soigner le passé. Le coach s'intéresse d'une part à l'ici et au maintenant et comment le client peut exploiter ses propres ressources plus ou moins conscientes. D'autre part, il promeut un futur réalisable axé sur la réussite d'un objectif. Il est important de signaler que le coach doit prendre une posture neutre, on parle d'extériorité cognitive et politique. C'est pourquoi un manager ne peut coacher un collaborateur car il risque de l'influencer et de l'inciter de part sa posture de dirigeant. De même un coach ne peut accompagner un ami, membre de sa famille, ou un conjoint ex ou pas, car les implications personnelles sont des facteurs perturbateurs qui risquent d'entraîner des conséquences indésirables et défavorables à une relation saine. Attention enfin car le coaching à l'art de chambouler quiconque s'y aventure. Il peut parfois susciter de sérieuses réactions émotionnelles tant les prises de conscience sont à même de bouleverser la vision du monde que l'on se fait.

Autres questions ?

Vous n'avez pas trouvé la réponse à une question que vous vous posez au sujet de du coaching professionnel et de l'accompagnement que je propose par ce biais ? Veuillez s'il vous plait me la poser directement en cliquant ici... Vous souhaitez connaitre mes honoraires et les conditions générales de service, retrouvez toutes ces informations en consultant la page à ce sujet en cliquant ici... Les horaires de consultations oscillent pour les séances de coaching individuel du lundi au samedi entre 9h00 et 19h00 et se font uniquement sur rendez-vous. Comme je ne dispose pas de salle d'attente, je demande d'être ponctuel à l'heure exacte de l'entrevue.